Renaud dans le jardin d'Armide, vers 1750

Renaud, preux chevalier, succombe au charme d'Armide. Allangui dans ses bras, le croisé a posé ses armes et contemple son reflet dans le miroir de l'enchanteresse. Il est tombé amoureux de celle qu'il venait combattre. Ses compagnons, Carlo et Ubaldo, représentés derrière des arbres à droite, le surprennent alors qu'il s'abandonne à elle.

La scène est empruntée à La Jérusalem délivrée de Torquato Tasso. Ce poème épique écrit en 1581 demeure très célèbre au XVIIe et au XVIIIe siècles. Il est connu notamment par la gravure et les oeuvres de maîtres dont Nicolas Poussin ou François Boucher. 
Le sujet est la métaphore de l'abandon du plus valeureux des hommes aux forces de l'Amour. Il s'agit d'un éventail de mariage.
Au dos, un pêcheur remonte ses filets sur les berges d'un étang et présente le produit de sa pêche à une élégante assise sur le rivage.
Feuille en peau doublée de papier, peinte à la gouache.
Monture en nacre repercée, gravée et ornée de trois cartels. Sur les côtés, deux trophées mêlant les attributs du jardin sont peints et vernis. Au centre, une scène galante animée d'un homme et d'une femme, rehaussés en deux tons d'ors. Le haut des panaches gravé de Cérès, déesse des moissons et de la fécondité, tenant dans ses bras une gerbe de blé.
A noter : très bon état. Bordure d'origine peinte d'une rose dans un losange. Une restauration ancienne du 5e brin en partant de la gauche, et de la feuille au même endroit. Légères usures de la peinture et de la dorure sur les panaches.
Hauteur : 29,5 cm
Prix : sur demande georginaletourmy@gmail.com
Nous sommes désolés, aucun résultat ne correspond à votre recherche avec ces filtres.
Votre recherche :