Panaches émaillés d'amours, vers 1750

Sujet de prédilection des décors de mariage, la toilette de Vénus est un thème mythologique familier sur les éventails. Vénus assise contemple son reflet dans le miroir que l'Amour lui présente. Sa servante debout derrnière elle arrange ses cheveux. Un second amour est en retrait, rêveur, une main soutenant sa tête, la seconde retenant son arc. 

Ce sujet n'est pas sans évoquer Rubens, Vénus et Cupidon, vers 1606-1611, hst, musée Thyssen Bornemisza, Madrid.

Deux longues plaques d'émail en camaïeux de bleu azur peintes en trois registres d'un dessin délicat et expressif attire l'attention sur les battoirs des panaches. Au sommet du premier panache un amour victorieux brandit une flèche. Au dessous se succèdent un trophée musical surplombant deux colombes unies par un anneau et un panier fleuri.

Sur le second panache, un amour guerrier porte casque et bouclier. Au-dessous, un trophée guerrier composé d'un tambour et d'étendards au milieu desquels est posé le flambeau d'Eros.

Feuille en vélin peinte à la gouache, montée à l'anglaise. Le dos bordé de fleurs.

Monture en nacre burgautée, les reliefs sculptés rehaussés de bleu, d'or ou d'argent. La gorge est décorée de trois cartels avec au centre un prêtre célébrant l'union du jeune couple lui faisant face. A droite, des amours, et à gauche, des femmes vêtues à l'antique.

A noter : restauration d'un brin; et quelques petits éclats sur l'émail des panaches.

Hauteur totale : 29 cm

Prix : nous contacter.

Nous sommes désolés, aucun résultat ne correspond à votre recherche avec ces filtres.
Votre recherche :